Ce mois-ci

Le club produit la revue Belles Autos d’hier, laquelle est publiée à raison de quatre fois par année. Elle est offerte gratuitement à nos membres.

L’ÉDITO DE LA RÉDACTION

Le passé garant de l’avenir

Cette célèbre citation ne se veut pas toujours vraie certes, mais elle trouve un sens tout à fait approprié lorsqu’on parle de transmission de valeurs humanistes. On découvre un peu de cela dans les objets récoltés du patrimoine laissé par ceux et celles qui nous ont précédés. Les voitures anciennes, les jouets antiques, les affiches d’époque, les bijoux et les vêtements vintage ont un quelque chose de réconfortant.

Comme si on démontrait combien ces gens ont été importants au point où on respecte ce qui les a forgés. Comme si on était capable de ressentir l’importance qu’avaient ces simples choses à l’époque où nos aïeuls les ont acquises, en ces temps où presque la totalité de notre peuple ne possédait même pas l’essentiel. La vie d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celle de mes parents lorsqu’ils avaient 30 ans et encore moins avec celle de mes grands-parents et pourtant, ils m’ont appris à faire preuve de gratitude.

Ils sont de ceux-là…

On ressent beaucoup de cela en lisant l’entrevue intitulée Ce qui est à moi est à toi dans laquelle Guy Pichette nous confie à quel point ses véhicules anciens ont une valeur sentimentale et qu’elle s’est même transmise à sa fille Isabelle. Eh oui, les femmes aussi s’intéressent aux belles d’hier et à ce qu’elles évoquent.

Quant à Gervais Villeneuve, il pourrait se targuer d’être de ces personnes qui chérissent les humbles trésors du passé. Dans la rubrique Passion restauration, il nous parle de son amour pour les jouets de collection depuis cette voiturette à pédales reçue dans son enfance, cadeau inespéré de son père.

Et tant qu’à philosopher… Un poète syrien, ex-esclave de Rome, Pubilius Syrus (eh oui, les noms de l’époque nous paraissent plutôt rigolos) a dit, en l’an 85 avant Jésus-Christ : « Il est bon de prévoir et de se souvenir, un œil dans le passé, et l’autre vers l’avenir. » Une parole de sagesse qui a du sens encore en 2018. Il n’est donc pas nécessaire de renier le passé ni de s’y replonger constamment pour savoir l’apprécier et en tirer de belles leçons. Nous sommes façonnés d’hier, alors, les deux pieds dans le présent, n’hésitons pas à construire un bel avenir pour ceux qui nous survivront.

Bonne lecture hivernale!

Louise Villeneuve

Appel à nos membres de toutes les régions
Vous aimeriez partager une ou quelques photos prises lors d’activités spéciales que nous pourrions diffuser sur notre page Facebook, écrivez-nous et transmettez vos fichiers numériques à : communications@bellesautosdhier.com. Merci!

Dans l’édition hiver 2018

  • En couverture : Chrysler Imperial 1961 et Les Belles font la une!…
  • Message du président
  • Passion restauration – Des trésors de jouets (par Gervais Villeneuve)
  • Courroie de transmission – Ce qui est à moi est à toi! – Entrevue réalisée avec Guy Pichette
  • Le rétroviseur: Rencontres Blue Skies 2017 – Weekend Vintage au Vieux-Port de Québec – L’Islet Show Car 2017
  • Page centrale: Mercury Pick-up M-100 1965, propriété de Guy Pichette
  • Insolite – Patates frettes! (par Guy Morel)
  • Histoire de char, histoire de vie – Deux voisins, des amis et une coccinelle (par Jean-Claude Leclerc)
  • Aller retour sur les activités passées
  • Billet du CA – Faits saillants de l’assemblée générale 2017
  • Agenda BAH
  • Programmation BAH 2018
  • Petites annonces
  • Bienvenue à nos nouveaux membres

 

 

 

Recherche
Dernières nouvelles
Prochaines activités
Sondage du mois

Si vous êtes venu au Salon International de l'auto, qu'avez-vous pensé de l'emplacement des Belles Autos d'hier?



Les résultats

Loading ... Loading ...